Maghreb: Conteuses de Maghreb

Contexte et initiative :
C’est au nom du Programme régional « Promotion du rôle des Femmes au Maghreb » que
nous avons le plaisir de vos présenter une des mesures que nous appuyons en partenariat avec
le projet CREM «Coopération Régionale pour une gestion durable des ressources en Eau au
Maghreb». Ce projet a été développé afin de valoriser le rôle des femmes dans la préservation
de l’eau et pour sensibiliser la communauté sur la rareté des ressources en eau dans la région
du Maghreb. Mais la nouveauté introduite et que nous souhaitons diffuser et répliquer
l’utilisation du conte traditionnel comme outil de sensibilisation et d’engagement de la
population.
Les femmes étant les gardiennes du savoir traditionnel en matière de gestion des ressources
naturelles, elles jouent un rôle prépondérant dans la sensibilisation à la rareté de l’eau. Tout le
travail sera basé sur ce savoir-faire déjà existant et qui doit être renforcé.
Les femmes, qui détiennent un savoir traditionnel sont, lorsqu’elles habitent dans des régions
défavorisées et fortement rurales, souvent analphabètes. Mais il est possible à travers leurs
récits de vie, de créer des contes qui, dans le respect des structures traditionnelles, éduquent
de manière sensible les générations futures à la préservation des ressources en eau.
Le genre -un caractère de qualité de notre travail :
Les veillées de contes des conteuses sont restées très traditionnelles. Ainsi le public des
conteuses est traditionnellement composé de femmes et d’enfants. Il s’agit de valoriser les
contes traditionnels et de créer de nouveaux contes qui servent à la fois à transmettre des
bonnes pratiques des femmes, relativement à la gestion de l’eau, aux autres femmes
utilisatrices d’eau mais également de sensibiliser les hommes et les enfants à la question de
l’eau et à l’importance d’une gestion responsable de la ressource.
Suite à un travail de terrain pour déterminer les zones où la pratique du conte est encore
vivante, un groupe de femmes bénévoles de différents âges et ayant la tradition de conter a été
sélectionné pour être partie prenante dans notre mesure et être vecteur de changement pour la
préservation de l’eau à travers les contes.
Ce groupe de conteuses a bénéficié d’un programme de formation sur les techniques du conte
et de la narration et de développement personnel. Des séances de formation sur la
problématique de l’eau ont également été assurées. Les conteuses avaient aussi l’occasion de
participer à des ateliers de rédaction participative de nouveaux contes sur l’eau dans lesquelles
elles ont intégré les bonnes pratiques de préservation et de gestion durable de ressources en
eau.
Afin d’assurer la durabilité et l’efficacité de la mesure, les associations locales qui travaillent
sur le patrimoine immatériel des différentes régions ont été impliquées dès le départ.

Ces femmes ont montré une grande motivation face à cette idée et leur conviction par rapport
à leur rôle important dans la sensibilisation à la bonne gestion de ces ressources. Grâce aux
conteuses, les populations du Maghreb, avec un focus sur les populations des zones pilotes,
sont sensibilisées à la gestion durable des ressources en eau afin que la génération à venir soit
aussi consciente de la rareté de ces ressources.

Résultat et Impact :
Des interviews ont été réalisées auprès de ce public et ont dégagé une évaluation très positive
de ces évènements.
En outre, dans les trois pays, les contes produits dans le cadre du projet ont été diffusés dans
des émissions radio et d’autres supports notamment audio-visuels. Aussi des mini festivals sur
« l’eau et le conte » et des soirées contes dans les maisons de bienfaisance et des associations
ont été organisés.

Les contes produits par ces femmes dans le cadre du projet, reliant à la fois l’imaginaire et le
fantastique à l’éducatif ont été regroupés dans des livres de contes, des livres de bandes
dessinées et des CD audio pour faciliter leur utilisation et transmettre les idées qu’elles
portent sur la nécessité prépondérante de la préservation de l’eau.
Dans le cadre du projet 35 femmes ont participé et 18 contes ont été développés et enregistrés
avec la thématique « le savoir-faire des femmes dans la préservation du l’eau ».
Un film traçant le processus de la mesure conteuse a été produit :
« https://www.youtube.com/watch?v=7EqUH726PSk »

Suite aux formations ciblées reçus, les femmes conteuses sont devenues :
· Des conteuses professionnelles notamment en matière de sensibilisation pour la bonne
gestion des ressources en eau.
· Des points focaux de sensibilisation sur la préservation de l’eau aussi bien dans leurs
régions que dans leurs pays.
L’organisation d’un évènement national dans chaque pays du Maghreb et un autre maghrébin
de grande renommée sont recommandés pour l’avenir et ce pour atteindre et sensibiliser le
grand public, sur non seulement la bonne gestion de l’eau, mais surtout le rôle des femmes
dans cette action, d’une part, et leur rôle dans la sensibilisation, d’autre part.

Contact au Programme Régional
« Promotion du Rôle des Femmes au Maghreb »:
Algérie Maroc Tunisie
Mme Susanne WAHL Mme Zoubida REGHAY Mme Fatma MOKADDEM
Cheffe de programme Conseillère technique Conseillère technique
susanne.wahl@giz.de zoubida.reghay@giz.de fatma.mkaddem@giz.de
Mme Jana WEGMANN Mme Rania MEZZI
Responsable exécutive Conseillère technique
jana.wegmann@giz.de rania.mezzi@giz.de

Leave a Reply

Your email address will not be published.