Burkina Faso: 1ère femme chauffeur de la coopération allemande au Burkina 

GIZ – Concours genre 2016
Expérience de Mlle Nakoulma

1ère femme chauffeur de la Coopération Allemande au Burkina !!!

En réponse à l’appel de la Chancelière Allemande, Angela Merkel, lors de son discours à la réunion des dirigeantes et dirigeants internationaux sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes dans le cadre de l’assemblée générale des Nations Unies le 27 septembre 2015 à New York aux Etats Unis.

Elle disait : « Nous prenons à présent un nouvel engagement avec l’Objectif de développement durable 5. Les engagements sont une bonne chose. Mais les actions doivent suivre. Passons à l’action ! »

De l’engagement politique à l’acte concret sur le terrain
… Et le projet Centre d’Innovations Vertes du secteur Agro-alimentaire au Burkina Faso
passe à l’acte en recrutant la 1ère femme chauffeur de la Coopération Allemande au Burkina, notamment au sein de la GIZ.
Nakoulma Bibata Michelle : 47 ans
02 enfants : 1 fille de 20 ans et 1 garçon de 09 ans
Vivant à Ouagadougou, Burkina Faso
Chauffeur au projet Centres d’Innovations Vertes

Promotion de l’égalité entre les sexes, l’égalité, un atout pour tous !

L’objectif est d’équilibrer les chances entre les femmes et les hommes dans tous les postes de travail au sein de la GIZ. Que la réalité au niveau des cadres de l’entreprise devienne aussi visible au niveau du personnel de soutien.
La GIZ intervient au Burkina Faso depuis plus de 40 années, mais n’a recruté aucune femme au poste de chauffeur. Aucune loi n’interdit cela car au Burkina Faso la liberté des femmes d’exercer toutes activités est une réalité. Le projet Centres d’Innovations Vertes lance son processus d’Innovations au Burkina Faso au sein de l’entreprise.

A moyen terme il s’agit de susciter l’égalité des chances entre femmes et hommes dans tous
les autres programmes de la GIZ. Mlle Nakoulma est l’une des 1ères femmes pompistes
(vente de carburant sur piste de station d’essence) au Burkina Faso. Elle a travaillé 17 ans
(1989-2005) dans ce secteur d’activité. Aujourd’hui toutes les stations-services de vente de
carburant comptent en leur sein des femmes pompistes. Après 25 ans de conduite, elle
attend donc le même effet au sein de l’entreprise GIZ et au niveau de tout le secteur
agricole.

 Le genre, un critère de qualité de notre travail !
C’est aussi un engagement personnel de la Coordinatrice du projet, Schroeder Katy, au
sein de l’équipe du projet Centres d’Innovations Vertes. Que chaque niveau de poste du
projet soit occupé par aussi bien des hommes et que des femmes.

 

 Notre système de Suivi Axé sur les Résultats et notre engagement pour le genre !
Reflétant l’égalité femmes et hommes et tenant compte des jeunes au sein de l’entreprise,
les indicateurs du projet sont montés en tenant compte de cette réalité.
Par Exemple :

Indicateur 1 du projet:
Les marges bénéficiaires moyennes liées aux produits des filières sélectionnées ont
augmenté de 10% auprès de 12 000 entreprises agricoles (production primaire) appuyées,
dont 20% de celles-ci sont des femmes entrepreneurs et 20% sont des jeunes
entrepreneurs.

Indicateur 2 du projet:
Le nombre d’emploi dans les maillons en amont et en aval de la production agricole dans les
Chaines de Valeurs Ajoutées (CVA) promues a augmenté de X postes (dont 20% pour les
jeunes et 35% pour les femmes).

Le genre et notre manière de collaborer !
La stratégie et le système de suivi et évaluation du projet suivent une démarche participative au sein de l’équipe du projet, ainsi qu’avec les autres collaborateurs.

 

Revenons à Mlle Nakoulma, Moi !
J’ai parcouru comme les hommes toutes les grandes villes du Burkina Faso par des routes bitumées et non bitumées, les villes de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Banfora, Fada, Ouahigouya, Tenkodogo, Manga, Diapaga, Ouangolo, Tougan, Kaya, Dori, Tenkodogo …
… Je parcours comme mes collègues hommes, en moyenne, plus de 40.000 kms par mois.

Tagged with: ,

Leave a Reply

Your email address will not be published.